La commandante de la compagnie de gendarmerie de Saint-Omer Marie-Laure Pezant quittera ses fonctions dans quelques semaines. Direction Strasbourg en ce qui la concerne, elle va intégrer l’ENA. De ses quatre années passées dans l’Audomarois, elle a eu l’occasion de travailler sur beaucoup de dossiers comme les gilets jaunes, le Brexit, la crise migratoire ou encore la mise en place de la police de sécurité du quotidien. Son successeur prendra ses fonctions le 1er août.

Début août, le successeur de Marie-Laure Pezant arrivera et elle partira pour Strasbourg. Elle prend la direction de Strasbourg où elle va intégrer l’ENA (école nationale d’administration). Cela faisait quatre ans qu’elle était à la tête des six unités de l’arrondissement. Et à l’époque, elle n’avait jamais entendu parler de l’Audomarois :

Les gilets jaunes, la crise migratoire, le Brexit, la mise en place de la police de sécurité du quotidien… Autant de dossiers qui ont rythmé ses quatre années sur le secteur. Mais certaines expériences marquent plus que d’autres :

Marie-Laure Pezant quittera ses fonctions le 15 juillet prochain.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X