Huit mois de prison avec sursis et mise à l’épreuve pendant 18 mois pour un homme de 38 ans. Il est accusé d’avoir été violent et d’avoir harcelé son ex-compagne pendant des mois à Nordausques. Explications.

En janvier dernier, cette homme est quitté par son ex-femme, après 12 ans de relation. Une rupture qu’il aura beaucoup de mal à accepter. Entre les mois de janvier et juin 2019, on dénombre plus de 5 000 messages et appels téléphoniques à son ex-femme, parfois à des heures tardives. Et le harcèlement ne s’arrête pas là, il l’aurait suivi dans la rue, une voisine notamment l’aurait surpris, et ses enfants ont raconté l’avoir vu craché sur la voiture de la victime. A cela s’ajoute deux épisodes de violences, empoignade et coups en janvier et mai 2019.
A la barre, l’homme au casier judiciaire vierge et inséré dans la société explique avoir eu du mal à faire le deuil de sa relation. Il évoque une séparation très dure après 12 ans de relatios et “trois beaux enfants”. “Je me voyais rester avec elle” ajoute-t-il en indiquant qu’il “a fait n’importe quoi”.
Le procureur a exprimé son inquiétude par rapport à la situation, le prévenu étant encore “fragile” et a ajouté “ça pourrait vous mener à Longuenesse”. Il a requis 12 mois de prison avec sursis et mise à l’épreuve.

L’homme écope également d’une obligation de soins, de travail et d’une interdiction d’entrer en contact avec la victime.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X