3 ans de prison dont 18 mois avec sursis et mise à l’épreuve pour un homme, habitant Hallines, de 69 ans jugé mardi à Saint-Omer pour agression sexuelle… Des faits qui se sont déroulés à Aire-sur-la-Lys en mai 2015. Compte rendu d’audience.

La victime est une jeune femme de 23 ans à l’époque, en grande difficulté sociale. Elle souffre de problèmes d’alcool, n’a plus la garde de ses enfants. Ce 10 mai 2015, avec son compagnon, ils consomment en quantité avant de rentrer chez eux, en compagnie notamment de l’agresseur. Après quelques péripéties, la jeune femme se retrouve finalement dans le salon, avec l’accusé et son compagnon dort à l’étage. C’est dans cette configuration que le sexagénaire passe à l’acte. Il bloque la jeune femme en la tenant par les poignées, cherche à la déshabiller pour l’agresser sexuellement. Elle est incapable de se défendre. Les analyses démontreront en effet un taux d’alcool de 2,5 grammes par litre de sang. Et les expertises médico-légales montreront des traces d’empoignade, mais pas de viol. La victime, elle, ne sait plus jusqu’où c’est allé.
Dans tous les cas, cette épisode a changé sa vie. A la barre, elle explique avoir eu peur de sortir de chez elle, de le croiser pendant des années. Lui est absent pendant le procès mais a nié les faits pendant l’enquête, tout en changeant régulièrement de version.
Pour le procureur, c’est un agresseur sexuel d’opportunité qui a cherché à profiter de la vulnérabilité de la victime. Il a requis 3 ans de prison dont 12 mois avec sursis et mise à l’épreuve.

Le tribunal a donc suivi les réquisitions en allongeant la durée du sursis mise à l’épreuve. Il écope également d’une obligation de soin, d’une interdiction de contact et d’une obligation de réparer les dommages. Il doit également verser 1 200 euros à la victime pour le préjudice moral.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X