A Saint-Martin-Lez-Tatinghem, une cérémonie des vœux avec un avant-goût de campagne électorale. Pas de projets pour 2020 évoqués comme le veulent les règles, mais l’occasion de revenir sur deux gros dossiers de la commune : la fusion avec Tatinghem et les finances de la ville.

Les finances de la commune sont saines, l’indice de performance est évalué à 18/20, la dette a baissé, les comptes sont bons grâce à une “gestion saine et efficace”, comme l’a souligné Patrick Thilliez, le 1er adjoint pendant son discours… Bref, un bilan positif pour l’élu notamment pour les finances de la commune.
Des propos repris également par le maire qui, lui, est aussi revenu longuement sur la fusion avec la commune de Tatinghem. Une fusion parfois mal aimée, surtout dans la commune de Tatinghem. Et qui, dans le même temps, a été proposée par “ son ex-maire Gilles Louf”, comme l’a rappelé Bertrand Petit. La situation aujourd’hui est saine. Et la commune peut poursuivre ses projets. Sur les rails actuellement : le prochain diagnostic lancé sur l’église Saint-Jacques à Tatinghem, la délocalisation et reconstruction du magasin Aldi.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X