Les brasseries de Saint-Omer et Goudale et les transports Saint-Arnoult vont verser une prime de 1 000 euros aux salariés cette semaine. C’est la deuxième année que cette prime sera versée, puisqu’elle a été instauré l’an dernier avec la prime Macron. Une juste récompense pour André Pecqueur, le PDG des brasseries, qui considère que l’entreprise doit aussi son succès aux salariés.

Un cadeau de Noël avec un peu de retard, car il est impossible selon la réglementation de verser cette prime avant le 1er janvier. Et pour André Pecqueur, le patron, cette prime est un juste partage du succès de l’entreprise :

C’est la deuxième année que les salariés de ces entreprises peuvent bénéficier de cette prime de 1 000 euros net. André Pecqueur se souvient avec émotion de la réaction des salariés l’an dernier :

André Pecqueur l’a déjà annoncé : si les conditions de cette prime sont maintenues, elle sera à nouveau versée l’année prochaine.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X