On compte une trentaine de pisseurs dans l’Audomarois. Ce sont les volontaires qui vont participer aux prélèvement d’urine. Le but : calculer leur taux de glyphosate pour ensuite porter plainte. Le but : alerter les pouvoirs publics à ce produit qui les inquiète. Actuellement, le glyphosate est reconnu comme potentiellement cancérogène par l’OMS. Si vous êtes intéressés, vous pouvez envoyer un mail : asso.aives@gmail.com. A travers la France, plus de 5 000 personnes ont déjà participé à cette action.

Ils sont une trentaine à participer à cette action dans l’Audomarois, et cherchent encore des volontaires. Delta FM a rencontré trois pisseurs :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X