Un important trafic de stupéfiant démantelé par la brigade des stupéfiants de Saint-Omer. Un Audomarois de 34 ans et deux jeunes de Loos, près de Lille, ont été interpellés et placés en détention provisoire. C’est la plus grosse saisie effectuée par les policiers… Le résultat d’une enquête menée pendant 3 mois.

C’est un Audomarois de 34 ans qui a mené, malgré lui, les policiers sur cet important trafic. En décembre, les enquêteurs constatent qu’il se rend une fois par semaine dans la métropole lilloise, d’où il revient avec 50 à 60 grammes d’héroïne. Et dès la mi-décembre, ce sont ses fournisseurs de Lille qui viennent le livrer directement à son domicile, près de la place Victor Hugo à Saint-Omer. De leur côté, les enquêteurs ont voulu les identifier pour couper les points d’approvisionnement.
Il s’agit donc de deux Loosois de 17 et 19 ans. Ils venaient une fois par semaine. Eux-même se fournissaient en importante quantité d’héroïne et de cocaïne en Belgique et au Pays-Bas, à hauteur de plusieurs centaines de grammes par semaine. Ils revendaient de part et d’autres de la région : à Lens, Hénin-Beaumont, Hazebrouck ou sur la côte.
Après 3 mois d’enquête, ils ont donc été interpellés vendredi ainsi que l’Audomarois de 34 ans. En tout, 330 grammes d’héroïne, 130 grammes de cocaïne et 3 200 euros en espèce ont été saisis. L’Audomarois reconnaît les faits. Les deux autres trafiquants les minimisent. Les 2 hommes majeurs, ont été jugés hier et écopent de 2 ans de prison, dont 6 mois avec sursis, et maintien en détention. Le troisième, mineur, sera jugé ultérieurement

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X