Seulement 22% des rivières et autres cours d’eau de la région ont une qualité d’eau jugée “en bon état”. L’objectif est d’arriver à 50% en 2027. Parmi les priorités, il y a la gestion de l’Aa en aval, très polluée, et il y a aussi le marais audomarois, qui présente quelques problématiques. Les niveaux d’eau ne sont pas uniformes, et la qualité de l’eau n’est pas toujours au rendez-vous. Une réunion a eu lieu dernièrement à Longuenesse entre les élus et l’agence de l’eau Artois-Picardie pour préparer les axes de travail pour améliorer les choses.

De nouvelles mesures vont devoir être prises pour améliorer encore la qualité de l’eau. Et ça tombe bien, puisqu’un programme pour les années 2022 à 2027 est actuellement en cours d’élaboration au niveau du bassin Artois-Picardie. Les détails avec Thierry Vattin, directeur général de l’agence de l’eau sur le territoire :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X