Les taux de fiscalité sont maintenus pour cette année. (© Delta FM)

Dans le pays de Lumbres, le budget est maîtrisé malgré la crise sanitaire. Lors du conseil communautaire de la communauté de communes, on a présenté le rapport d’orientation budgétaire. Et malgré la crise, la CCPL va pouvoir maintenir son dynamisme.

Évidemment, la crise sanitaire a eu des conséquences sur les recettes de la communauté de communes du Pays de Lumbres. Déjà, le centre aquatique, l’Aa Piscine, est fermé et n’accueille même plus les scolaires depuis quelques semaines. Au total, cela représente 175 000 euros de recettes en moins. Les quinze personnes qui travaillent habituellement dans cet équipement ont été redéployées sur d’autres services. Autre conséquence de la crise sanitaire : l’augmentation des dépenses pour s’équiper en gel, masques, et autres dispositifs nécessaires par rapport à la pandémie pour 40 000 euros au total. La collecte des emballages ménagers qui avait dû s’interrompre un moment pendant le premier confinement a occasionné aussi une baisse des recettes d’environ 70 000 euros.

Malgré ces pertes, la CCPL maîtrise le budget : les taux de fiscalité sont maintenus pour les habitants. Elle n’a pas eu besoin d’avoir recours à l’emprunt. La communauté de communes conserve de l’excédent, mais moins que prévu. Elle va donc poursuivre de nombreux projets. On peut citer parmi eux la poursuite des études concernant l’avenir de l’ancienne piscine, du développement des sports de nature et un autre point majeur : la mobilité. Des liaisons douces sont par exemple en cours de déploiement sur le territoire et d’autres dispositifs en lien avec la mobilité vont se développer au cours de l’année 2021.

X
X