A Serques, on entretient les parcelles abandonnées. Le conservatoire du littoral a racheté une parcelle d’1,5 hectares laissée à l’abandon depuis plusieurs années. Le but : déboiser la parcelle pour y favoriser une biodiversité plus variée. C’est une association de chasseurs locale qui s’est chargée des travaux. Elle a aussi réaménagé une hutte de chasse pour pouvoir y pratiquer la chasse aux gibiers d’eau.

Avec les années, de nombreuses parcelles sont laissées à l’abandon. A Serques, Eden 62, le conservatoire du littoral et une association de chasseurs ont signé une convention de partenariat. Le but : lutter contre ce phénomène. Reportage :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X