Un Arquois de 51 ans condamné pour agression sexuelle sur sa belle-fille handicapée. Les faits se sont déroulés à Arques de mars à octobre 2018… Il était jugé mardi au tribunal de Saint-Omer. Compte rendu d’audience.

Des caresses sur les seins, sur le sexe, souvent au-dessus des vêtements, parfois en dessous… Quelques baisers sur la bouche… Ce sont les gestes que ce quinquagénaire a eu envers la fille de sa compagne, une jeune fille de 19 ans qui souffre d’une grave déficience intellectuelle.
L’affaire a débuté le 28 octobre dernier. Une dispute nait entre la jeune fille et son beau-père : cette dernière se plaint de devoir faire la vaisselle trop souvent. Alcoolisé, il devient violent et aurait tenté de l’étrangler. La jeune fille se réfugie chez la voisine et raconte ce comportement et les agressions sexuelles. On découvre alors que sa mère en a déjà été témoin, a surpris son compagnon et sa fille dans un lit. La voisine également a déjà surpris des gestes.
La question était de déterminer si cette dernière était en capacité de dire non. A la barre, l’homme se défend : selon lui, la jeune femme n’a jamais dit non et était proche de lui. De son côté, la victime est très perturbée selon son avocat. Le procureur a requis 6 mois de prison.

Il a écopé de 8 mois de prison dont 4 sursis et une obligation de réparer des dommages, de prendre contact avec la victime et il est désormais inscrit au fichier des auteurs d’infractions sexuelles.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X