Un individu avait appelé le 17, déclarant l’agression d’une femme âgée par 5 migrants à la gare des Fontinettes à Calais. Les forces de l’ordre s’étaient rendues sur place sans rien constater. L’individu a donc été présenté à la justice pour dénonciation mensongère.

Déjà condamné en tant que mineur pour les mêmes faits, il est cette fois-ci envoyé derrière les barreaux, pour trois mois de prison ferme.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X