Des solutions face au Coronavirus, et face aux risques de propagation, une société flamande en a trouvées. Le groupe Mazal, basé à Wormhout, vient de lancer des plaques de protection en plexiglas pour éviter les postillons. Un produit créé au début de la crise du Coronavirus, que vous retrouvez dans les magasins, dans des institutions comme les commissariats… Mazal est spécialisée dans la découpe au laser, avec du funéraire, mais donc aussi du plexiglas avec son entreprise Raddis.

Sur demande du ministère de l’Intérieur, la société Raddis a lancé un nouveau produit : des plaques de protection, face évidemment aux risques de propagation du COVID-19. Des plaques pour séparer les salariés ou agents du public, vous pouvez les voir dans les commissariats, dans les magasins. David Timlelt, le gérant de Raddis :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X