Xavier Bertrand a interpellé l’Etat sur la situation chez TIM. L’entreprise de Quaëdypre est en redressement judiciaire. Pour le président de la région, l’activité est viable, on a dit-il “besoin de cabine de chantier”. Faudra t-il un nouveau repreneur pour sauver l’usine et ses 310 salariés ? C’est une possibilité. Le dossier a déjà fait l’objet d’une réunion à Bercy avec Xavier Bertrand. Une autre est prévue dans les jours qui viennent. Rappelons qu’il y a 2 ans, la région s’est engagée, à plus de 2 millions d’euros, lors de la reprise de TIM par Fil Filipov, l’actuel propriétaire bulgare de l’usine.

Le président des Hauts de France Xavier Bertrand a participé à une réunion à Bercy il y a quelques jours, une autre est prévue cette semaine au ministère. Il n’a pas la solution miracle, mais il croit en l’avenir de l’activité :

L’entreprise TIM compte à ce jour 310 salariés. Un premier CSE, comité social et économique, se déroule ce mardi entre les différents acteurs du dossier. Les salariés devraient en savoir plus sur la situation de l’entreprise.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X