La secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’économie, Agnès Pannier Runacher, est venue répondre aux inquiétudes des salariés licenciés. Ont-ils trouvé des réponses ? Éléments de réponse.

Première inquiétude, celle des salaires. Deux mois après la liquidation du site, certains salariés n’avaient toujours par perçu les sommes dues, faute à un retard administratif. D’après Agnès Pannier Runacher, les salaires sont désormais versés. Les AGS ont débloqué 5 millions d’euros pour régler la situation.
Autre inquiétude, les taux de prélèvement à la source appliqués par erreur à certains salariés qui n’étaient pourtant pas imposables. Un nouveau taux sera communiqué et les erreurs rectifiées. Concernant, les mutuelles, grande inquiétude pour des dizaines d’EX-TIM, tous les frais de santé seront remboursés avec une couverture sur 12 mois… Concernant le solde de tout compte, lié à la liquidation, les représentants syndicaux avaient relevé des erreurs sur les calculs, un cabinet d’expertise-comptable est mandaté pour analyser et corriger ces erreurs.
Enfin, pour ce qui est du reclassement des salariés, un peu moins de 300 personnes ont été reçues par Pôle Emploi, une quarantaine a d’ores et déjà trouver du travail. D’autres postes seront prochainement proposés avec la mobilisation de la région, de l’état et des collectivités locales comme la CCHF.

Pour ce qui est du site de TIM, il pourrait être mis aux enchères. Plusieurs entreprises seraient sur les rangs.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X