Le couperet est tombé, l’entreprise TIM est liquidée. Le tribunal de commerce de Lille a rendu sa décision ce mercredi matin, mettant fin à 70 ans d’histoire industrielle à Quaëdypre. Une catastrophe pour les 304 salariés restants, qui se retrouvent désormais au chômage. Un responsable est pointé du doigt par certains salariés : le repreneur de 2017, Fil Filipov. Une plainte pour escroquerie a été déposée contre lui. Ce qui, quoi qu’il arrive, ne ramènera pas l’activité chez TIM.

Comme annoncé, le couperet est tombé ce mercredi matin à Lille. L’usine de Quaëdypre doit stopper ses machines, et les 304 salariés perdent leur emploi, seulement deux ans après une reprise qui avait généré beaucoup d’espoir :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X