C’est un serpent de mer qui agite la région depuis des dizaines d’années, une voie rapide entre Boulogne et Lille, en passant par les Flandres. Un premier trajet avait validé en 2014, au sud de Wallon-Cappel et Ebblinghem. Mais en 2015, nouvelle majorité au département du Nord, nouvelles études, qui font place à un nouveau tracé, au Nord, le long de la voie ferré. Un contournement qui est loin de plaire à tout le monde. Une association s’est créée, SOS Nord 642, avec des manifestations dans les Flandres, en juin dernier. L’association réclame aujourd’hui une réunion publique, plus de dialogue de la part du Département.

Alors que le nouveau tracé doit être validé en septembre prochain, une association s’est créée pour protester, c’est SOS Nord 642. Deux des responsables, Jean-Charles Salomé et Frédéric Cleenewerck :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X