Alain Dubois, président de l’ARDD, a participé à l’enquête publique

Dans quelques années, la RD642 permettra de relier Renescure à Hazebrouck en contournement les centres-villes de plusieurs petites communes du secteur. Une liaison plus sûre, plus rapide et plus moderne qui amènera plus de fluidité dans le trafic routier entre la Métropole Lilloise, la Flandre et la Côte d’Opale. Mais ce projet ne fait pas que des heureux, certaines associations restent vigilantes. L’ARDD (acteurs régionaux de la développement durable) pointe du doigt le choix du contournement par le Nord. L’association est favorable au projet, mais privilégiait le projet Sud, moins coûteux et plus respectueux de l’environnement. Son président, Alain Dubois, a écrit aux élus et au commissaire enquêteur en charge du projet, afin de les sensibiliser notamment sur la disparition de plusieurs zones humides.

Le tracé est toujours en cours d’élaboration et le contournement par le SUD, un temps privilégié, a été finalement été mis de côté et remplacer par un contournement par le Nord. Ce que l’association des Acteurs Régionaux du Développement Durable dénonce. Si l’association est favorable à ce nouvel axe, elle se dit étonnée du manque de réflexion autour des impacts environnementaux du projet. Alain Dubois, son président :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X