© Delta FM (Photo d'archives)

Delta FM vous parle depuis des semaines de la mise en vente de l’usine de Quaëdypre. En novembre 2017, Fil Filipov rachetait l’usine et sauvait des centaines d’emplois. Malheureusement, deux ans plus tard, le scénario catastrophe semble se répéter.

En mai dernier, Fil Filipov annonçait officiellement qu’il jetait l’éponge et qu’il allait vendre son usine de Quaëdypre. Un coup de tonnerre, un ascenseur émotionnel (un de plus), pour les 300 salariés du site. La machine s’est alors mise en marche avec la recherche d’un repreneur, et des audiences devant le tribunal administratif de Lille. Deux sociétés étaient sur les rangs… et on le sait depuis ce mardi matin, seule une de ces deux sociétés a déposé une offre. Il s’agit de GM Service, qui envisage de conserver seulement 40 personnes, sur les plus de 300 qu’emploie TIM à ce jour. Alors rien n’est officiel, cette offre peut encore évoluer, cela fera l’objet de négociations et elle doit encore être validée par le tribunal administratif de Lille. Le dossier TIM, on le sait, est aussi très politique avec l’implication personnelle du Président de la Région, Xavier Bertrand, et financière de la part des Hauts-de-France qui ont prêté 3,5 millions d’euros au moment de la reprise en 2017. Alors, quand on mêle emplois, politique et gros sous, on n’est pas au bout de nos surprises… les salariés, eux, sont dans l’attente, et inquiets pour leur avenir.

Le tribunal administratif de Lille rendra sa décision à la fin du mois.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X