Des moutons ont investi le site depuis quelques mois

Situé sur la commune de Millam, ce petit espace marécageux est un véritable réservoir de biodiversité, fruit de la coopération entre Voies Navigables de France, RTE et le conservatoire d’espaces naturels des Hauts de France.

Ce terrain servait depuis des années à VNF pour stocker les sédiments, extraits des différents canaux des Flandres, un site parmi les 183 autres en France. Seulement voilà, à terme, ces sédiments vont être réutilisés autrement, pour les sous-couches routières ou la création de plastiques 100% recyclables. Ces sites sont donc à la recherche d’une nouvelle vie.
A Millam, la nature avait repris ses droits avec des marées et de la végétation qui menaçait les lignes à haute tension gérée par RTE et qui passaient juste au-dessus. Tous ces acteurs se sont donc mis autour de la table pour trouver une nouvelle vocation à ces 7 hectares, pour qu’ils soient à la fois utiles et puissent cohabiter avec les installations électriques. 5 ans plus tard, cet espace abrite un troupeau de moutons, de la flore étonnante comme une espèce d’orchidée très rare, mais aussi des amphibiens comme la Rainette verte, une petite grenouille pour laquelle cet espace est le dernier refuge en Flandre… Une petite centaine d’espèces d’oiseaux cohabitent également dans un espace de verdure visitée régulièrement par des groupes scolaires de la commune de Millam. Un espace d’intérêt écologique majeur qui reste malgré tout fermé au public pour en garantir la préservation.

Le partenariat a été signé il y a 5 ans et se terminera dans 5 ans.

Des enfants de l’école de Millam viennent découvrir la faune et la flore des lieux

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X