François Dequidt est agriculteur à Cassel, il s’est converti à l’agriculture biologique en 2016 et vend son lait, depuis sa conversion, à la coopérative La Propérité Fermière

En Flandre, des producteurs de lait bio veulent être mieux rémunérés pour leur travail. François Dequidt est éleveur à Cassel et il s’est converti au bio depuis 2016. Il a cosigné une lettre ouverte à destination de sa coopérative, la Prospérité Fermière, avec d’autres éleveurs du territoire. Ils considèrent que le prix du lait ne correspond pas justement au travail nécessaire à sa production. Actuellement, le lait bio est acheté 48 centimes du litre par la coopérative, mais les éleveurs en espèrent 50 centimes.

Actuellement, le prix est de 48 centimes du litre de lait. Pour le lait conventionnel, le prix est moins élevé : entre 33 et 35 centimes par litre. Mais l’écart n’est pas proportionnel avec le coût d’une production bio. Car produire bio est coûteux. François Dequidt :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X