A l'appel de la CGT-CFDT, les salariés ont débrayé à partir de 10h. (© DeltaFm)

Une centaine de salariés rassemblée devant le site d’Aluminium Dunkerque ce mercredi 28 avril. Un débrayage à l’appel de la CGT et la CFDT. Après le rachat de l’entreprise par un pool de banque, aujourd’hui plusieurs d’entre elles veulent reprendre leurs investissements suite aux dernières annonces concernant Greensill. La faillite financière de la société pourrait mettre en difficulté le groupe Liberty qui détient le site d’Aluminium Dunkerque. Les salariés sont donc inquiets pour les futurs investissements de l’usine, ils souhaitent avenir plus lisible.

 

L’intersyndicale CGT-CFDT réclame un rendez-vous avec le gouvernement. Laurent Geeraert, délégué CGT

 

Le mouvement a pris fin vers 12h. Une banderole a été accroché sur le panneau d’Aluminium Dunkerque. On peut y lire “lIndustrie Française en danger. Que fait macron ?‘“

X
X