Pour la CGT, le remplacement du prestataire historique pose des problèmes de sécurité (© Delta FM )

Un choix de la direction qui, pour le syndicat, remet en cause la sécurité du site. L’entreprise NETMAN, présente à l’établissement des Flandres depuis de nombreuses années, sera prochainement en partie remplacée par une société de gardiennage. Pour la CGT, les employés de NETMAN disposaient d’une expertise et d’une formation aux risques liés à l’activité pétrolière. Ce que n’auront pas leurs remplaçants. 

Pour le représentant CGT, Benjamin Tange, la question de la sécurité du site se pose : 

 

Par mail, la direction indique qu’il s’agit uniquement d’un ajustement des effectifs, en fonction de l’activité du site, et de rajouter que, je cite : “L’organisation en place permet d’assurer la sécurité et la sureté du site”.

X
X