Ils sont plus de 150 à manifester devant la centrale nucléaire de Gravelines. Depuis hier, des salariés de quatre sous-traitants de la centrale sont en grève. Le renouvellement ou non du contrat liant EDF à ses prestataires est encore incertain. Les salariés sont donc inquiets pour l’avenir de leurs conditions de travail, qu’ils considèrent comme déjà dégradées. Le mouvement social pourrait se poursuivre.

Installés à l’entrée de la centrale, les représentants syndicaux dénoncent l’incertitude dans laquelle les laissent la direction :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X