La ville va accueillir des bâtiments flambants pouvant accueillir, à l’horizon 2021, des dizaines de familles aux revenus modestes. Un coup de pouce pour le logement, mais aussi une révolution esthétique.

C’est un projet prévu de longue date, qui a mis du temps à se concrétiser, la faute à des particularités gravelinoises, liées notamment à la submersion marine ou encore aux différentes normes en vigueur avec le tissu industriel présent sur la commune. Quatre sites sont ciblés à Petit-Fort-Philippe pour 60 logements à loyer dit “modéré”.
11 logements verront le jour à l’angle des rues Joonnekindt, Victor Hugo et Constant Brunet, une résidence de 23 logements à l’angle des rues Victor Hugo et des 3 fermes… un changement radical puisque ces bâtiments neufs seront une vitrine pour le hameau, où d’anciennes petites maisons vétustes tranchaient avec l’envie de la municipalité de faire de Petit-Fort-Philippe une station balnéaire et touristique.
A l’angle des rues Couteaux et Brossolette, ce sont 6 logements individuels qui sortiront de terre. Et puis, dans cette même rue Brossollette, 18 nouveaux logements verront également le jour. Toutes ces nouvelles constructions, orchestrées par Vilogia Logifim, vont métamorphoser le visage du quartier, une bouffée d’oxygène aussi pour de nombreuses familles qui attendent un logement social à Gravelines. Le délai pour en obtenir un étant de 11 mois dans la Cité de Vauban, contre 1 an dans le reste de la France. Aujourd’hui, 800 dossiers sont en attente sur le territoire.

Les pelleteuses sont en action depuis quelques jours. Coût des travaux : un peu moins de 8 millions d’euros.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X