Le chercheur Yann Landkocz (à droite), à côté du maire de Grande-Synthe, Martial Beyaert

A Grande-Synthe, une grande étude est lancée sur les phtalates. Ces molécules sont définies comme des perturbateurs endocriniens, présents absolument partout. On en trouve dans les plastiques, elles servent à les rendre plus souples. On en mange, on en boit, on en respire, et finalement, on connaît très peu leur impact sur notre santé. Les Grande-Synthois sont appelés à donner un peu de leur urine qui sera analysée, pour mesurer la présence de ces phtalates. Le détail est à retrouver sur le site internet de la ville de Grande-Synthe.

La ville organise une enquête aux côtés de chercheurs et de l’espace santé du littoral. Objectif : collecter des urines, sur la base du volontariat, pour détecter des phtalates, ces perturbateurs endocriniens dont on sait peu de choses. Explications :

Si vous souhaitez participer à l’enquête, contactez la mairie de Grande-Synthe ou appelez le 03 28 27 97 34.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X