Les migrants de Grande-Synthe commencent à sortir de la boue (© B. Ducrocq - Delta FM)

Depuis ce lundi matin, les opérations de déménagement du camp du Basroch ont commencé, encadrées par des associatifs. Des bus ont effectué la liaison entre les deux camps séparés de quelques kilomètres, pour acheminer les réfugiés volontaires dans des cabanons en bois, chauffés, placés au sec. Ce premier camp humanitaire de France sera géré par Médecins sans frontière avec l’aide de la Ville. Le déménagement devrait durer 3 jours.

Comme prévu depuis plusieurs semaines, le camp du Basroch a commencé à se vider ce matin. Un millier de migrants doivent être transférés, en quelques jours, dans le nouveau camp de la linière. Reportage :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X