Le plan du futur camp humanitaire (© Delta FM)

A Grande-Synthe, la création du futur camp humanitaire va coûter 2,4 millions d’euros. Et Médecins sans Frontières prend 2 millions à sa charge. C’est la première fois que MSF finance une telle installation en Europe. MSF, connu pour agir en zone de guerre, s’indigne des conditions de vie des 2 500 migrants qui se trouvent dans le camp du Basroch. D’ici 5 semaines, ils pourront aller dans la zone de la linière, où sur 5 hectares, 500 tentes chauffées et des sanitaires bien sûr, seront installés. Reste à trouver la structure qui va gérer ce camp au quotidien… La ville de Grande-Synthe et l’Etat y travaillent.

D’ici 4 à 5 semaines, le nouveau camp humanitaire sera opérationnel pour accueillir jusqu’à 2 500 migrants. Ce camp, dans la zone de la linière, entre l’A16 et la voie ferrée, pourra héberger dans des conditions dignes toute la population qui vit actuellement dans le camp du Basroch. Reportage :

Le long de l’A16, il y aura un mur genre mur anti bruit. Et ça, c’est pour éviter l’effet de curiosité des automobilistes, très souvent source d’accident.

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X