Sa plainte classée sans suite, le Rassemblement National dénonce la complaisance du Parquet de Dunkerque. Le parti de Marine le Pen avait déposé plainte contre X, notamment pour détournement de fonds publics, en mars dernier. Dans le viseur : le maire de Grande-Synthe, Damien Carême, accusé par les représentants locaux du RN de complaisance face à l’afflux massif de réfugiés dans la commune. Les représentants locaux, Philippe Eymery et Adrien Nave, annoncent vouloir continuer la procédure, malgré le nouveau classement sans suite de leur plainte. Un timing qui interroge, à deux semaines des élections européennes, où Damien Carême est candidat sur la liste EELV.

Philippe Eymery et Adrien Nave accusaient la municipalité de Grande-Synthe de complaisance face à l’installation de réfugiés sur la commune, et notamment au Puythouck. Ils dénonçaient également les moyens mis en œuvre par la Ville, pour venir en aide à ces réfugiés. En 48h, le procureur a classé l’affaire, ce que dénonce l’élu régional et Dunkerquois Philippe Eymery :

Principale cible du RN : le maire de Grande-Synthe et candidat aux élections européennes, Damien Carême. Même si ces nouvelles déclarations semblent tomber à pic pour contrer l’élu Europe Ecologie les Verts (EELV), à deux semaines des Européennes, Philippe Eymery s’en défend :

Le rassemblement national l’assure, Damien Carême ou pas, l’action en justice se poursuivra par la suite.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X