Grande-Synthe est à la recherche d’argent pour financer le camp de la Linière… La ville a avancé près de 600 000 € pour l’installation du nouveau camp de réfugiés. Et aujourd’hui, c’est auprès de l’Europe que la commune se tourne… Des crédits seraient disponibles pour “rembourser” cette 1ère dépense. Pour ce qui est du fonctionnement, de l’ordre de 3 millions d’euros par an, là c’est l’Etat français qui est sollicité. Damien Carême sera reçu aujourd’hui par le ministre de l’Intérieur. Autre piste envisagée : le financement participatif. Le maire a été contacté par le responsable d’une plateforme de crowdfunding.

La ville de Grande-Synthe va faire une demande de fonds, pas pour la gestion au quotidien du camp de réfugiés, mais pour rembourser les frais d’installation du nouveau camp. Pour cela, le maire de la ville, Damien Carême, a multiplié les rencontres :

Damien Carême a rencontré la ministre du logement dernièrement et il sera reçu ce jeudi au ministère de l’Intérieur… Le dialogue est donc renoué, mais si cela ne suffit pas, le maire a une autre idée pour financer le fonctionnement du camp :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X