Elle est accusée d’avoir soutirer des sommes importantes à sa mère, alors que cette dernière était en EHPAD, souffrant de la maladie d’Alzheimer. Une histoire complexe sous fond de dispute familiale.

C’est la directrice de l’EHPAD de Coudekerque-Branche qui tire la sonnette d’alarme face aux impayés de l’octogénaire, quasiment 50 000 euros alors que cette dernière a une retraite confortable, et un peu d’épargne, bref, des revenus suffisants pour subvenir à ses besoins. Les soupçons s’orientent rapidement vers Patricia, sa fille, à qui la vieille dame donne un coup de pouce. Et quel coup de pouce ! Des chèques, de l’argent retiré au distributeur ou directement au guichet de la banque : au total, une somme avoisinant les 90 000 euros entre 2006 et 2013. Patricia s’en sert pour des dépenses personnelles et pour renflouer son entreprise… A la barre, la fille s’explique, affirmant que ces prêts sont consentis et que la maman donne également de l’argent à ses frères et sœurs. Ces derniers n’ont pas le même avis, eux qui ont dû régler la note de l’EHPAD, veulent revoir leur argent. Pour la fratrie, comme pour le parquet, Patricia a abusé de la faiblesse de l’octogénaire, atteinte de la maladie d’Alzeihmer et décédée depuis. La procureure a requis 10 mois de prison avec sursis et 3 000 euros d’amende.

Seuls les faits concernant la période 2009 – 2013 ont été retenus pour un total de 50 000 euros. Le Tribunal Correctionnel de Dunkerque rendra son délibéré en février prochain

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X