Rien ne va plus entre le maire de St-Pol-sur-Mer et Virginie Varlet. L’élue a annoncé ce matin qu’elle démissionnait de ses fonctions d’adjointe à l’éducation et à la jeunesse. Une prise d’indépendance qui va lui permettre d’affronter son nouvel opposant politique aux prochaines municipales: le maire sortant, Jean-Pierre Clicq.

“Une nouvelle ambition pour Saint-Pol”. C’est le nom du groupe d’opposition que Virginie Varlet a décidé de créer. A ses côtés, deux autres adjoints et quatre conseillers municipaux ont eux aussi décidé de rendre leur écharpe. Et s’ils prennent aujourd’hui leurs distances avec le maire en place, c’est parce qu’ils lui reprochent de ne pas avoir tenu parole. “Quand Jean-Pierre Clicq disait en début d’année qu’il comptait sur moi pour la suite, je l’ai cru !” se souvient Virginie Varlet. Depuis, les relations se sont tendues. Jusqu’à la goutte d’eau, lorsque le maire a accepté de faire porter l’écharpe tricolore à un élu du Rassemblement National, pour célébrer un mariage. Une “accointance avec le parti d’extrême-droite” que l’adjointe ne peut accepter. 

Ce qui nous importe, c’est d’améliorer la vie quotidienne des Saint-Polois, de les écouter (…), et pas seulement 6 mois avant les élections municipales ! explique la femme. La considération et le mensonge ne font pas bon ménage pour sortir St-Pol-sur-Mer de son conservatisme”. Pas de doute, la campagne est bel et bien lancée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X