L’UMC est favorable au projet de parc éolien offshore, mais a proposé une alternative, une zone plus petite de 60 km carré, mais largement suffisante vue la taille du projet (© Delta FM)

L’Union Maritime Commerciale de Dunkerque, qui regroupe des représentants du tissu économique du Port de Dunkerque, propose un projet alternatif aux éoliennes offshore. Pas question pour l’UMC de s’opposer à ce parc éolien, bien au contraire. C’est en fait la zone définie par la première étude qui ne convient pas. 180 km carrés au large de Dunkerque, une implantation à 5km des côtes et qui gênerait le passage de certains bateaux : pour l’UMC, cette zone doit être redéfinie. Le président le Gall a donc transmis au cabinet de Ségolène Royal une nouvelle zone d’envions 70 km carrés qui lui semble plus appropriée.

La première zone identifiée par les services de l’Etat ne convient pas à l’Union Maritime Commerciale de Dunkerque. Cette zone de 180 km carrés au large de nos côtes pose pas mal de soucis comme nous l’explique Jean-Charles le Gall, président de l’UMC de Dunkerque :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X