Les pisseurs du Dunkerquois portent plainte pour “mise en danger de la vie d’autrui”, “tromperie aggravée” et “atteinte à l’environnement”. En janvier, 43 personnes ont participé à la “campagne glyphosate”, campagne nationale, en réalisant des tests urinaires pour évaluer des traces d’herbicides. Selon le collectif dunkerquois, le niveau était pour tous supérieur à la norme, 32 fois supérieur pour certains. La plainte collective déposée cet après-midi au tribunal de Dunkerque est la 156ème en France.

Cet après-midi, les “pisseurs” ont donc déposé plainte devant le tribunal de Dunkerque pour  “mise en danger de la vie d’autrui”, “tromperie aggravée” et “atteinte à l’environnement”. Dominique Plancke, responsable de la “campagne glyphosate” :

Notons que des membres de la confédération paysanne sont associés au collectif des pisseurs dunkerquois.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X