Des bandes organisées viennent s’en prendre à des carnavaleux, parfois bien trop alcoolisés pour se défendre. Ils deviennent alors des proies faciles des vols d’argent et de téléphone. Des carnavaleux victimes aussi d’un déchaînement de violence associé à une sur-alcoolisation de plus en plus inquiétante. Voilà le constat à l’issue de la réunion en mairie de Dunkerque après l’agression de Kevin ce week-end sur la digue de Malo. Kevin, 27 ans, tabassé par une dizaine de jeunes est toujours dans un état grave. Des dispositifs de sécurité vont être renforcés dès le week-end prochain. Les détails seront rendus publics d’ici vendredi.

Ce matin, le maire de Dunkerque, Patrice Vergriete, a rassemblé les services de l’Etat, la police nationale et municipale, les associations carnavalesques et les cafetiers et restaurateurs. Une réunion de travail pour améliorer la sécurité et faire un constat de la situation, et il est double. Patrice Vergriete :

Quant à l’enquête, le maire nous a bien confirmé que les vidéos des caméras de surveillance étaient déjà à disposition des services de police et de justice.
Enfin, l’agression de Kevin suscite depuis ce week-end de vives réactions sur les réseaux sociaux au point que l’Amicale des sapeurs-pompiers de Malo, à laquelle appartient Kevin, lance un appel au calme.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X