Pour le tambour major de Dunkerque : les contres-lignes, c’est non ! C’est un phénomène observé depuis plusieurs années : des carnavaleux viennent s’intercaler entre les premières lignes et les musiciens pendant les bandes. Une pratique qui ne plaît pas aux premiers intéressés et à Pascal Bonne, alias Co’Boont’che. En effet, ces contre-lignes gênent les musiciens dans leurs manœuvres. La confrérie a donc décidé de se positionner en appelant les masquelours à respecter les règles pour que tout se déroule dans les meilleures conditions.

Pascal Bonne compte bien mettre les points sur les i avant avec l’arrivée des premières bandes. Si Co’Boont’che est impatient de retrouver les masquelours, il veut tout de même éclaircir un point qui a chagriné bon nombre de musiciens sur les saisons précédentes. Explications :

Co’Boont’che sera sur le point pour la bande de Dunkerque, le 23 février prochain.

X
X