Une dermatologue de Saint Pol sur Mer s’est retrouvée en garde à vue pour escroquerie en décembre dernier. Elle et son équipe étaient au tribunal de Dunkerque ce mercredi. L’affaire, trop complexe, sera finalement jugée en mars 2020. Il faut dire que ce dossier fait beaucoup parler…

Une affaire et une garde à vue très médiatisées déjà parce que c’était à l’époque quasiment la seule dermatologue sur le territoire, la situation n’a d’ailleurs pas beaucoup changé. La praticienne reçoit depuis de nombreux messages de ses anciens patients, “quand allez-vous revenir docteur”. La spécialiste depuis a de graves soucis financiers, elle est aussi à l’arrêt pour dépression. Le Tribunal a d’ailleurs accepté la demande de son avocat, à savoir lever l’interdiction d’exercer. Elle reste sous contrôle judiciaire. Mais quand elle ira mieux, elle pourra de nouveau travailler. Dans un autre cabinet, le sien est en liquidation.
Le dossier est complexe, avec 11 prévenus, la CPAM, la Sécurité sociale, l’accusent d’avoir laissé certains membres de son équipe pratiquer sa mission de dermato, il y a donc devant la barre du Tribunal des infirmiers, ou encore des secrétaires. Les sommes en jeu sont colossales, les impôts réclament 170 000 €, la caisse d’assurance maladie 700 000 €.
Mais les avocats assurent qu’il n’y a rien, des demandes en nullité ont été faites. La Présidente a prévu une journée entière pour juger cette affaire. L’un des défenseurs nous a avertis : “Ne soyez pas en retard, ça va chauffer dès le début”.

L’affaire sera jugée le 9 mars 2020.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X