Les salariés demandent une hausse la même que l'année dernière soit un peu plus de 3%, la direction s'est arrêtée à 1,75%.

Colère chez Minakem, et la Covid-19 n’y est pas étrangère…

Nous en avons déjà parlé sur Delta FM, près d’une cinquantaine de salariés de chez Minakem à Dunkerque sont en grève depuis un mois, avec des débrayages de deux heures à chaque poste. Certains ateliers sont à l’arrêt total durant ce mouvement. Les négociations de salaires, les NAO, se passent mal. Les organisations syndicales demandent comme l’année dernière, un peu plus de 3% de hausse. Les négociations sont au point mort avec la direction, elles se sont terminées sur une base de 1,75%. Des syndicats qui ne comprennent pas. Selon eux, l’usine pharmaceutique fonctionne à plein régime, du fait notamment du Coronavirus. Contactée par Delta FM, la direction n’a pour l’instant pas répondu à nos questions. 

Bertrand Bouttière, délégué syndical de la CGT chez Minakem. Il ne comprend pas le point de vue de la direction.

X
X