Pour dénoncer la réforme des retraites, le mouvement perdure chez Total à Mardyck. Depuis le 7 janvier, selon la CGT, il n’y plus aucune expédition de carburants tant par camions que par pipeline. D’habitude, une centaine de camions-citernes quitte le site dunkerquois, au quotidien. La grève est suivie par les équipes postées qui assurent les approvisionnements.

Chez Total, la majorité des salariés affectés aux expéditions est en grève. Benjamin Tange est le secrétaire CGT pour Total – Établissement des Flandres. Il nous explique ce qui d’habitude sort du dépôt et s’il faut craindre une pénurie d’essence :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X