La cour de Cassation ne valide pas un procès pénal de l’amiante. Mardi, la justice a confirmé l’annulation des mises en examen de 8 responsables nationaux pour homicides et blessures involontaires dans les dossiers Jussieu et de la Normed à Dunkerque. Cette annonce est un coup dur après 22 ans de procédure et provoque la colère de l’ARDEVA, des veuves et victimes de l’amiante. Mais l’association de défense des victimes ne va pas en rester là. D’autres procédures sont à l’étude, notamment auprès de la cour européenne des droits de l’homme

Cette décision, même si elle était envisagée, est un coup dur pour Marjorie qui a perdu son mari des suites d’une exposition à l’amiante sur les chantiers de la Normed :

Colère mais aussi détermination pour le président de l’Ardeva, Pierre Pluta, qui ne va pas en rester là :

Une démarche va aussi être lancée au niveau de la cour européenne des droits de l’homme pour dénoncer l’iniquité et la durée de cette procédure en justice.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X