A Boulogne, un rassemblement d’enseignants a eu lieu ce midi devant le lycée Branly

Des enseignants de lycée demandent au ministre de l’Education nationale de repousser les épreuves du bac. Ils s’inquiètent de la réforme du bac et de ses conséquences. Désormais, le contrôle continu compte dans la note finale, et les premières épreuves doivent débuter lundi. Selon les syndicats, elles vont se dérouler dans des conditions “catastrophiques” puisque “les sujets sont arrivés tardivement et les élèves n’ont pas été suffisamment préparés”.

Désormais, le contrôle continu compte dans la note finale. Les premières épreuves doivent débuter ce lundi. Mais aujourd’hui, plusieurs professeurs ont manifesté devant les établissements scolaires de la région pour demander que ces épreuves soient reportées. Thierry Quétu, secrétaire régional du syndicat FSU, nous explique pourquoi :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X