© SPA de Saint-Omer

A la SPA, les adoptions solidaires ont bien fonctionné. Au niveau national, près de 1 000 familles ont pu adopter un animal, généralement un chien ou un chat. Un dispositif qui permettait au refuge de libérer de la place pour accueillir d’autres animaux pendant le confinement. Dans la région, les refuges en ont tiré un bilan positif. A Saint-Omer par exemple, environ 30 animaux ont pu être adoptés.

Pendant le confinement, la SPA avait mis en place un dispositif pour continuer les adoptions afin que les refuges ne soient pas dépassés et puissent sauver de nouveaux animaux. Et c’est positif. Reportage :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X