Le coronavirus a été davantage présent dans le Nord que dans le Pas-de-Calais. C’est ce qui ressort du premier bilan de l’INSEE sur la crise sanitaire dans la région. Une étude qui reprend le nombre de malades, le nombre de morts, mais également l’impact sur l’activité économique. Les détails.

Si le Nord a été plus touché que le Pas-de-Calais par le coronavirus, c’est pour une raison très simple : la densité de population est beaucoup plus importante dans le 59 que dans le 62.

Avec 6 632 décès entre le 1er mars et le 1er juin, le Nord est le 33ème département le plus touché en France. Sur cette période, le nombre de décès dans le Nord a augmenté de 14%, par rapport à 2019, contre 6% dans le Pas-de-Calais, qui a cumulé 3 850 décès.

Côté économique, l’estimation de la perte d’activité liée à l’épidémie est d’un peu plus de 30% dans le Nord-Pas de Calais. Un chiffre presque aussi élevé que la moyenne nationale estimée à environ 35%. Cependant, la région Hauts-de-France est la deuxième moins touchée par cette perte d’activité derrière la Bretagne.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X