© Illustration Préfecture du Pas-de-Calais

Depuis quelques jours, les tentatives de traversée de la Manche se multiplient. Une traversée de tous les dangers pour des dizaines de migrants et pour les sauveteurs qui interviennent en mer

La semaine qui arrive risque d’être très mouvementée au large de nos côtes. Delta FM vous parlait ce matin des tentatives de traversée du week-end, près d’une trentaine de réfugiés ont été secourus au large de la Côte d’Opale en quelques heures, parmi eux, plusieurs enfants. Deux choses expliquent la recrudescence de ces tentatives : d’abord le contexte de crise sanitaire et la réduction du trafic entre la France et l’Angleterre, les possibilités de passer illégalement de l’autre côté de la Manche se réduisent, ce qui amène ces migrants à tenter par tous les moyens de passer clandestinement en traversant le détroit.

Et puis, la météo, le soleil brille et le vent souffle modérément, ce sera le cas toute la semaine, du coup, les tentatives devraient être nombreuses et surtout extrêmement dangereuse par la fréquentation du détroit, le type d’embarcations de fortune utilisés et la température très froide de l’eau, d’ailleurs les réfugiés récupérés ces dernières heures se trouvaient tous en état d’hypothermie plus ou moins grave. Mi-avril, le Préfecture maritime comptabilisait plus d’un millier de migrants secourus dans le Détroit du Pas de Calais, un chiffre en constante augmentation.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X