Mouvement de grève à Armatis. Les syndicats Sud, CFDT et FO appellent les salariés des centres d’appel de Calais et Boulogne à stopper le travail, vendredi et samedi. Cela fait suite aux négociations annuelles obligatoires, qui n’ont pas donné satisfaction aux employés. Ils réclament une augmentation des salaires, la reconnaissance de l’ancienneté et une meilleure prise en charge de la mutuelle. La direction a refusé.

Pour Nicolas Dussautoy, délégué syndical CFDT chez Armatis, le salaire des employés n’est pas à la hauteur :

Les conditions de travail dans les centres d’appel sont difficiles, comme nous l’explique Johnny Franchois, délégué central Armatis pour Force Ouvrière :

Une nouvelle réunion est prévue lundi entre les syndicats et la direction. Si rien ne change, le mouvement pourrait se durcir.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X