4 migrants toujours entre la vie et la mort après des affrontements d’une extrême gravité hier après-midi à Calais. Vers 15h30, près de 200 migrants afghans et érythréens se sont affrontés en périphérie de la ville. Des altercations à coup de barre de fer, puis à l’arme à feu. Cinq migrants ont été touchés par balle. Quatre sont dans un état critique. On compte également 16 blessés légers, dont deux CRS. Interrogé par Delta FM, la police parle d’une véritable chasse à l’homme de plusieurs heures, et d’une situation de crise. La gravité de l’événement a incité le ministre de l’Intérieur à venir sur place en pleine nuit. Gérard Collomb a apporté son soutien aux forces de l’ordre.

Une véritable guerilla en périphérie de Calais. Hier après-midi, près de 200 migrants se sont affrontés à coups de barre de fer. Puis des coups de feux ont retenti. Le bilan est grave, et le ministre de l’Intérieur est venu sur place en pleine nuit. Reportage :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X