“La France et l’Union Européenne sont prêtes” pour faire face au Brexit. Voilà ce qu’a déclaré le commissaire européen Pierre Moscovici, en visite à Calais, hier. Il a visité les nouveaux bureaux de douane sur le site du tunnel sous la Manche et sur le port de Calais. Des aménagements qui doivent permettre de contrôler les camions qui transporteront des produits importés de Grande-Bretagne, après le 31 octobre. Date à laquelle les Britanniques doivent quitter l’Union Européenne.

Le 31 octobre prochain, il faudra remettre en place des contrôles de douane à la frontière… et la frontière la plus proche de l’Angleterre, elle se se situe à Calais. En visite sur place, Pierre Moscovici a pu constater que tout était mis en œuvre pour que les contrôles se fassent dans la plus grande fluidité possible :

Pour effectuer les contrôles à l’importation, des aménagements ont été faits au tunnel sous la Manche et sur le port de Calais. Des bureaux pour les douaniers, des parkings pour les camions, ou bien encore des box pour les animaux. De gros investissements. Et l’Europe pourrait mettre la main à la poche :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X