Le Premier ministre vient d’annoncer devant l’Assemblée Nationale la stratégie de la France pour aller vers le déconfinement. Elle sera progressive et longue.

« Le confinement a été un moyen de lutte efficace annonce dès le début de son intervention le Premier ministre, rappelant la décrue du nombre de malades. Pourquoi la France va vers la fin du confinement, pour éviter l’écroulement. » Les opérations seront longues et il faudra toujours vivre avec le virus tant qu’il n’y a pas de vaccin. Le deconfinement se fera avec trois leitmotiv.

Protéger. Il faut toujours éviter la contamination, le respect des gestes barrières sera encore plus important, lavage des mains, port du masque dans certaines situations. L’État continue de commander des masques et financera à 50% les collectivités locales qui elles-aussi en commande. Il est demandée aux entreprises de fournir leurs salariés. Une plateforme de e-commerce sera bientôt mise en place par la Poste pour l’achat de ces masques. L’ensemble du personnel de l’Éducation nationale va aussi être équipée. Pour ceux qui n’en ont pas les moyens, les CCAS va recevoir des masques à distribuer.

Tester. 700 000 tests seront effectués chaque semaine. Ils seront évidemment rembourser à 100 % par l’assurance maladie. Si une personne est positive, ceux entrés en contact seront eux-aussi testés et isolés. Les médecins généralistes vont être mobilisés pour les tests en plus des laboratoires. L’isolement ne sera pas une punition. Des dispositifs de contrôles seront mis en place mais le Premier ministre appelle au civisme. Les cas testés positifs seront accompagnés, ils pourront restés chez eux ou demeurer dans des hôtels réquisitionnés. Est-ce qu’il y aura une application pour savoir si vous être rentrés en contact avec un malade, pour l’instant non, elle n’est pas au point. Il y aura débat sur le traçage.

Isoler. La 1ere phase du deconfinement se fera du 11 mai au 2 juin. La réouverture des restaurants et des cafés sera étudiée après cette première phase. L’organisation du deconfinement :

L’école. Comme déjà annoncé sur DeltaFM, certaines maternelles et primaires vont rouvrir, puis certaines classes de collèges la semaine suivante et si possibles les lycées ensuite. Les masques? Les touts-petits n’en porteront pas mais les directeurs en auront au cas où des enfants auraient des symptômes. Il y aura distribution pour les élèves de collège et de lycée. Les crèches seront aussi rouvertes, avec des places limitées.

Les entreprises. Des fiches métiers vont être édictées. Le chômage partiel va pouvoir être assuré jusqu’au 1er juin puis étudié ensuite. Les commerces vont donc pouvoir rouvrir le 11 mai sauf les bars, les restaurants, et les supermarchés de plus de 40000m². La tenue des marchés va donc redevenir possible aussi. Les préfets devront bien assurés les règles sanitaires.

Les transports. Les trois semaines à venir seront difficiles, le port du masque sera obligatoire dans les bus, les trains, les transports scolaires, les taxis et VTC s’ils n’ont pas de dispositif plexiglas. Jusque fin juin, les déplacements interrégionaux seront limités aux besoins professionnels.

La vie sociale. Il faut continuer à se protéger. Il sera de nouveau possible de se déplacer librement, sans attestation, sauf les déplacements de plus de 100km. Il sera possible de faire du sport en plein air, mais des sports individuels, non-collectifs, les sports en salle seront interdits. Les plages resteront interdites jusqu’au 1er juin. Pas de réouverture pour les salles de spectacles, les salles des fêtes. Les grands événements sportifs type Ligue 1, Ligue 2, festivals, ne pourront avoir lieu jusque septembre minimum. Les rassemblements sont limités pour l’instant à 10 personnes, pas de mariage par exemple.

X
X