© Élysée – Présidence de la République française

Allocution du chef de l’Etat ce soir. Si le mot confinement n’est pas prononcé par Emmanuel Macron, les mesures de lutte contre le COVID-19 sont renforcées dès demain en France.

« Nous sommes en guerre, déclare ce soir le Président de la République.  En guerre sanitaire. » Face à la légèreté dont ont fait preuve de nombreux citoyens ces derniers jours, réunions de plus de 100 personnes, restaurants et bars encore ouverts, Emmanuel Macron durcit les mesures de lutte contre le COVID-19, « qui est aujourd’hui une réalité ». Le mot confinement n’est pas prononcé, mais dans l’esprit, la France y est : « à tous ceux qui ont bafoué ces interdictions, vous ne vous protégez pas vous mais vous ne protégez pas les autres, vous pouvez transmettre le virus même si vous ne semblez pas malade », rappelle le chef de l’Etat.

Dès demain midi, les déplacements seront réduits, les réunions familiales ou amicales seront interdites, il s’agit de limiter ses contacts au-delà du foyer. Seuls doivent demeurer les trajets nécessaires, pour faire ses courses, pour se soigner, pour aller travailler si le télétravail n’est pas possible, faire de l’activité physique mais sans contact avec autrui. Les entreprises doivent assurer au maximum le confinement de ses salariés. Il n’y a pas non plus d’interdiction d’aller au travail… Toute infraction à ces propositions sera sanctionnée. Des mesures prises pour l’instant pour quinze jours. Sachez que pour vous déplacer dans des cas bien définis, il vous faudra une attestation que vous pouvez écrire ou télécharger via les sites gouvernementaux (dont ce lien).

Le second tour des Municipales reporté

Dans ce contexte, le second tour des élections municipales est reporté, Emmanuel Macron précise que dimanche 30 000 communes sur 36 000 ont élu un maire. Il pourrait avoir lieu le 21 juin. « Je vous demande de rester chez vous et de garder votre calme, déclare le Président, lisez, retrouvez le sens de l’essentiel. Toutes les réformes en cours vont être suspendues, notamment la réforme des retraites. Les armées vont apporter leurs aides pour transporter les malades des Régions les plus touchées, notamment la nôtre, les Hauts-de-France, vers d’autres ». Autre décision forte, dès demain midi, les frontières de l’UE et de l’espace Schengen seront fermées pendant trente jours. Ceux qui sont à l’étranger pourront rejoindre leur pays.

Le Président promet qu’il n’y aura pas de faillite d’entreprises. Avec la mise en place de reports de charges, de prêts bancaires, l’Etat va assurer ces prêts pour 300 milliards d’Euros. Pour les PME, les factures d’eau, d’électricité, les loyers, devront être suspendus. Un fond de solidarité va être créé.

Solidarité est aussi demandée envers le personnel soignant, contactez les Urgences, le SAMU seulement en cas de forte fièvre. Hôtels et taxis seront réquisitionnés pour le personnel soignant, qui devrait recevoir dans les prochains jours de nouveaux masques pour se protéger.

X
X