D’après nos informations, l’offre de l’homme d’affaires bulgare Fil Filipov tiendrait la corde dans le dossier TIM. Il prévoit de reprendre la quasi-totalité des salariés et d’investir pour remettre le navire TIM à flot. Il ne manquerait plus que quelques millions pour valider cette offre soutenue par les salariés et les élus locaux. De son côté, le groupe allemand Fritzmeier, actuel propriétaire de l’usine, tente par tous les moyens de gagner du temps. Les deux postulants doivent présenter de nouvelles offres lundi, elles seront examinées par le tribunal mercredi prochain.

Le tribunal administratif de Tourcoing s’est à nouveau penché sur le dossier TIM et sur les deux offres de reprises proposées par l’actuel propriétaire : l’Allemand Fritzmeier, et celle du Bulgare Fil Filipov. Et cette fois-ci, la tournure des événements laisse beaucoup d’espoir aux salariés. Explications :

X